Une jeunesse engagée autour du Service national universel (SNU) !


Il y a un peu plus de deux ans, je votais une de mes promesses de campagne : la mise en place du Service National Universel pour tous les jeunes entre 15 et 17 ans. Pourquoi ?

Parce que nous avons tous constaté que la France s’est peu à peu fragmentée sans qu'on distingue s'il restait un île centrale, un port d'attache ouvert à tous.


Le service national universel (SNU) est un projet de société qui a pour finalités de :

  • Faire vivre les valeurs républicaines

  • Renforcer la cohésion nationale

  • Développer une culture de l'engagement


Après les travaux parlementaires, il fallait passer aux actes et, du 21 juin au 2 juillet dernier, ce sont 87 jeunes volontaires (répartis entre l’Ile de Loisirs d’Etampes et le Domaine départemental de Chamarande) qui ont fait le choix de l’engagement en intégrant le service national universel (SNU) en Essonne.


Le service se passe en 3 étapes :

  • Le séjour de cohésion

  • Une mission d’intérêt générale

  • Un engagement volontaire de plus longue durée

C’est donc l’étape du séjour de cohésion que les jeunes que j’ai eu plaisir à aller rencontrer par deux fois ont vécu à Chamarande, au cœur de la circonscription.


Le séjour de cohésion poursuit 4 objectifs :

1. Accroître la cohésion et la résilience de la Nation en développant une culture de l’engagement ;

2. Garantir un brassage social et territorial de l’ensemble d’une classe d’âge ;

3. Renforcer l’orientation et l’accompagnement des jeunes dans la construction de leur parcours personnel et professionnel ;

4. Valoriser le territoire, sa dynamique et son patrimoine culturel et naturel.

Entourés d’une équipe d’encadrants, dits « tuteurs », qui assurent l’accompagnement et l’animation du séjour, les volontaires enchaînent activités sportives, culturelles, débats autour de la citoyenneté, rencontres avec le milieu associatif, démonstrations, mises en situation… le tout accompagné d’un cadre de discipline et ponctué par la manifestation régulière des symboles de la République et de la Nation, au premier rang desquels figurent la levée des couleurs et le chant de l’hymne national.


Les activités sont construites sur des principes de pédagogie active, inspirés des organisations d’éducations populaire et du scoutisme.


Elles sont articulées autour de sept thématiques :

ð Activités physiques, sportives et de cohésion ;

ð Autonomie, connaissance des services publics et accès aux droits ;

ð Citoyenneté et institutions nationales et européennes ;

ð Culture et patrimoine ;

ð Découverte de l’engagement ;

ð Défense, sécurité et résilience nationales ;

ð Développement durable et transition écologique.


J’avais la conviction de son utilité lors de sa construction à l’Assemblée nationale, je peux désormais témoigner de son succès après l’avoir vu déployé de mes yeux et je suis désormais convaincue que nous pouvons passer à la généralisation. Le SNU sera rendu obligatoire à l'ensemble des jeunes de 16 ans, à horizon 2022-2023.


C’est avant tout un dispositif à travers lequel l’État s’engage à proposer aux jeunes une expérience unique : celle de l’engagement citoyen et la possibilité pour ces jeunes de s’émanciper autrement.


Avec le SNU nous favorisons la participation et l’engagement de chaque jeune dans la vie de la nation, valorisons la citoyenneté et le sentiment d’appartenance à une communauté rassemblée autour de ses valeurs. Le SNU va devenir un moment dans la vie du citoyen qui lui permettra de partager l’expérience d’une communauté d’âge et de mixité sociale, et de découvrir les différentes formes d’engagement possibles.


Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal