Un mois tourné autour de la condition animale : un des piliers de mon action en tant que députée

Mis à jour : 4 déc. 2019

Depuis le début de mon mandat, je me suis fortement engagée pour la condition animale. Un engagement personnel qui se concrétise par mon travail au sein du Groupe d’Étude dédié de l’Assemblée Nationale, mais aussi par mes nombreuses rencontres et réunions de travail avec les acteurs du secteur de la protection du monde animal pour nourrir un projet de propositions concrètes.


Au cours du mois de novembre, avec ma collègue Aurore Bergé, j’ai pu rencontrer les représentants de la Fondation Brigitte Bardot et d’AVES France, qui sont venus nous présenter leurs recommandations concernant la captivité des animaux sauvages. Un message poignant et encore plus retentissant avec la mort de l’ours Micha mais aussi la maltraitance des ours Bony et Glasha. Ces associations s’engagent pour l’arrêt des « spectacles » d’ours et de loups, les propositions sont là et ont été transmises à la ministre Élisabeth Borne.



Mon engagement se traduit aussi sur le territoire, où Madame Nathalie Lacour de l’association « Culture Nature » est venue reparler d’un de leur projet primordial pour notre département, le projet « Nherisson ».

Nhérisson c’est l’ouverture d’un centre de soins pour les animaux sauvages. Ils souhaitent soigner les mammifères et les oiseaux blessés ou malades avant de les relâcher ensuite dans un environnement favorable. Ainsi, en recueillant et en soignant les animaux sauvages, Culture Nature participe concrètement à la protection de la biodiversité. Impossible pour moi de ne pas donner un petit coup de main à ce projet que je suis depuis bientôt 2 ans et une rencontre sur un forum des associations à Arpajon.





Cette semaine, c’était la visite du refuge « Assistance Refuge Animaux d'Évry ». De belles rencontres et de nombreux sujets ont été abordés lors de cette visite et notamment : la stérilisation des chats, la catégorisation des chiens et la question de la maltraitance des animaux de compagnies. Je tiens encore à remercier tous ces bénévoles qui œuvrent au quotidien pour la protection des plus fragiles et des délaissés. Car oui, n’oublions pas que la France détient le triste record européen d’abandon d’animaux domestiques.





Pour l’amélioration de la condition animale en France, Une certitude, les solutions sont là. À nous d'agir et de ne plus attendre. Le respect animal doit faire partie d’un projet de société et non seulement de l’engagement de quelques-uns.

Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon