Soutien à nos agriculteurs !

Les betteraviers français sont confrontés à une crise sans précédent liée à la prolifération de pucerons, à la suite d’un hiver particulièrement doux et d’un printemps chaud et lumineux, qui a entraîné la propagation du virus de la jaunisse dans l’ensemble des régions productrices.

Dans ces conditions, les solutions alternatives aux traitements à base de néonicotinoïdes se sont révélées inefficaces et c’est environ 60% de la récolte qui est détruite. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement a annoncé un plan de soutien à la filière betterave, qui comprend un projet de loi permettant une dérogation ciblée à l’utilisation de néonicotinoïdes pour une durée limitée et dans des conditions encadrées.

Je me suis déjà prononcée en faveur de la sortie des produits phytosanitaires en agriculture et j’ai tenu à m’impliquer sur ce choix.

Le vote qui autorise ou non cette dérogation est lourd de sens et cette décision devait non seulement être documentée mais aussi reposer sur notre réalité territoriale.

Aujourd’hui, après avoir étudié pleinement tous les angles de ce dossier, je voterai cette dérogation uniquement avec les garanties suivantes que nous avons exigées en tant que législateur et qui seront discutées dans la loi :

-  Nous voulons limiter les dérogations de ce texte aux seules betteraves sucrières

-  Nous souhaitons que soit mis en place un comité de suivi parlementaire avec de réels pouvoirs de contrôle. Il est essentiel de faire en sorte qu’il y ait un suivi effectif des engagements pris dans ce texte.

1 agriculteur sur 2 en Essonne étant producteur de betteraves, je me suis rendue sur le terrain pour plusieurs raisons :

- Me rendre compte par moi-même de l’ampleur des dégâts

- Comparer l’impact sur les cultures de betteraves bio

- Engager un dialogue avec nos agriculteurs bio et conventionnels sur la filière, cette crise et la sortie nécessaire des néonicotinoïdes.


Le constat est sans appel : la récolte est très largement impactée et de la même manière en conventionnel ou en bio malheureusement. Les alternatives actuelles sont inefficaces. La recherche avance mais demande encore 2 ou 3 ans pour conclure à la solution qui devrait être une nouvelle variété de betterave naturellement résistante à ce puceron.

Sans solution à proposer, les agriculteurs envisagent de ne pas planter de betterave l’année prochaine, ne pouvant supporter économiquement une deuxième année à perte.


J’ai été à Etampes, Mespuits, Chauffour-lès-Etrechy et à Torfou et malheureusement l’impasse est la même.


Nous plaçons notre confiance dans un modèle agricole qui est aujourd'hui en pleine transition, et qui est reconnu comme l'un des modèles les plus durables. Nous devons continuer à accompagner ce modèle. Ainsi, ce sont 5 millions d'euros qui seront mobilisés pour le soutien des programmes de recherche et pour l'identification d'alternatives.


Depuis le début du quinquennat, nous sommes résolument animés par un objectif visant une agriculture moins dépendante aux pesticides. Ce projet de loi ne vient en aucun cas remettre en cause cette philosophie, il a pour objectif d’aider nos agriculteurs et la filière de la betterave-sucre face à cette crise inédite. Nous réagissons à court terme pour débloquer cette crise et espérons voir nos objectifs atteints à long terme.




Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon