Rencontre avec Fabien PIGEON exploitant à Chauffour les Etréchy !


Le changement climatique : un risque majeur pour nos exploitations agricoles : rencontre avec Fabien PIGEON exploitant à Chauffour les Etréchy


🌡 Épisode de gel historique l'année dernière, sécheresses à répétition, tempêtes, inondations, nos agriculteurs sont mis à rude épreuve avec des épisodes climatiques imprévisibles et de plus en plus violents. Si le travail et le revenu de nos agriculteurs sont menacés, c'est aussi toute notre chaîne alimentaire locale qui est touchée.


Un sujet d’ailleurs à l’ordre du jour de mon immersion dans la ferme de Fabien PIGEON, agriculteur à Chauffour-les-Etréchy.


👩🏼‍🌾 Ce producteur céréalier mais aussi d'oeufs locaux sous la marque les "cocottes d'Edith" est un bel exemple d'entreprenariat agricole : diversifications, création d'emplois, ancrage territorial, circuits-courts, projet énergie avec la construction d'un hangar avec cellules photovoltaïques etc....


Mieux protéger nos agriculteurs c'est assurer notre souveraineté alimentaire. C'est pourquoi nous avons voté, le mercredi 12 janvier 2022, la mise en place d'un régime universel d’indemnisation du risque climatique : tous les agriculteurs, quel que soit le type de culture, qu’ils soient ou non assurés, bénéficieront de l’intervention de l’État en cas d’aléas exceptionnels. Attention toutefois, un agriculteur non assuré ne pourra pas toucher + de 50% de ce que touchera un agriculteur assuré. Il faut rester équitable !


⛈ Il s'agit d'une refonte totale du système assuranciel existant aujourd'hui, ainsi que du régime des calamités agricoles, peu efficaces, coûteux, et donc peu utilisés par nos agriculteurs. Une avancée impatiemment attendue dans le monde agricole !


Ce nouveau régime s’appuiera sur une répartition du risque partagée entre tous les acteurs : les agriculteurs auront à prendre en compte les risques de faible intensité ; l’assurance multirisque subventionnée aura à prendre en compte les risques d’intensité moyenne, qui justifient une mutualisation entre les territoires et les filières ; et l’État assumera la prise en charge des risques dits « catastrophiques », dont l’impact est susceptible de mettre en péril la poursuite de l’activité agricole et la survie des exploitations.


🧑‍🌾 Nous voulons que nos entrepreneurs du vivant se pérennisent, se développent et transmettent leur modèle durable aux générations futures. Nous les incitons donc à la prévention en individualisant les modalités d’indemnisation.





Posts récents

Voir tout

Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal