Relocalisation de nos entreprises avec le Plan de relance

Dernière mise à jour : 17 déc. 2020


Dans le cadre du déploiement du Plan de Relance, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a mis en place des dispositifs de soutien à l’investissement et à la modernisation de l’industrie.


L’objectif de ce plan est de transformer notre économie, en investissant prioritairement dans les secteurs les plus porteurs, et de faire en sorte que notre pays puisse retrouver d’ici deux ans son niveau de richesse d’avant la crise.


À cet effet, j’ai reçu avec Paolo De Carvalho, maire de Dourdan, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, venus découvrir sur le terrain les effets du Plan de relance et annoncer les lauréats essonniens des premiers appels à projets de relocalisation d’emplois industriels.


L’occasion d’échanger avec les salariés de l’entreprise Senior Aerospace Calorstat de Dourdan, lauréate qui déploie une stratégie de relocalisation et bénéficie à ce titre de 500 000 €, soit un tiers de son investissement, pour ramener du savoir-faire et de l’emploi au sein de notre territoire. D’autres entreprises essonniennes étaient présentes (X -FAB de Corbeil-Essonnes, l’Union des Forgerons de Méréville et WiN MS du plateau de Saclay), toutes bénéficiaires des fonds du plan de relance.


Ces échanges auront permis de :

- Dresser un état des lieux de la reprise d’activité dans ce secteur

- Rappeler les mesures déjà mises en œuvre pour pallier les vulnérabilités apparues pendant la crise sanitaire.

- Présenter un plan d’actions pour la relocalisation des emplois


Relocaliser présente un certain nombre d’avantages : accroître la qualité et la réactivité, promouvoir un savoir-faire français pour reconquérir des marchés ou encore faire des économies sur le coût de transport et polluer moins.


Mais il ne faut pas oublier que le cadre de vie est aussi à prendre en considération et que les Essonniens, contraints pour beaucoup d’aller travailler à Paris avec des temps de trajets parfois longs, ne profitent pas assez du cadre de vie qui est le leur. Dans nos territoires périurbains et ruraux où nous bénéficions d’un environnement préservé, la relocalisation des emplois permettrait de mettre fin à ces images de « villes dortoirs » et offrirait davantage de possibilités de profiter du cadre de vie. C’est le message que j’ai adressé aux ministres lors de leur visite, appuyant sur la particularité de notre territoire, si proche et pourtant si éloigné de Paris, avec une aspiration grandissante à rapprocher le travail du domicile.




Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal