Réunion du Président de la République avec les partenaires sociaux (4 juin)

Le Président de la République a tenu, jeudi 4 juin, une réunion avec les représentants des organisations syndicales et patronales dans la continuité du dialogue resserré avec les partenaires sociaux depuis le début de la crise.

Acquis de la réunion : volonté commune de s’engager ensemble dans une démarche où chacun prend sa part de responsabilité pour sauver l’emploi

  • Pilier de cette nouvelle donne sociale : volonté unanime de créer un nouveau régime d’activité partielle de longue durée qui permettra de sauver les emplois dans un cadre négocié, avec un co-financement de l’État. Le souhait est de rendre applicable ce dispositif dès le mois de juillet dans les entreprises où cela sera nécessaire. Une concertation à cette fin sera menée avec les partenaires sociaux et la ministre du travail très rapidement.

  • Travailler avec les filières pour qu’il y ait plus de solidarité entre donneurs d’ordre et sous-traitants et faire ce pari de l’emploi à l’échelle de la filière

  • Responsabiliser les branches et filières sur la question du travail détaché

  • Accompagner les petites et moyennes entreprises qui ont des conditions d’exploitation dégradées

Une mobilisation nationale pour la jeunesse

  • La réforme de l’apprentissage marche (+16% en 2019, les demandes d’orientation en apprentissage sont à nouveau en forte hausse cette année). Il faut aider les entreprises qui hésitent à prendre un apprenti cette année à franchir le pas. Dès aujourd’hui, l’aide unique à l’embauche d’apprentis sera renforcée pour que l’entreprise n’ait pas de reste à charge.

- L’aide sera applicable pour toute embauche de jeunes en alternance jusqu’à bac+3 dès le 1er juillet.

- Cette prime sera de 5000 euros pour les moins de 18 ans (vs. 4100 euros) et de 8000 euros pour les + de 18 ans (vs. 4100 euros).

- Cette prime s’appliquera aux entreprises de moins de 250 salariés et à celles de plus de 250 salariés qui s’engagent à respecter d’ici fin 2021 le quota de 5% d’alternants qui leur est applicable.

- Pour les apprentis qui n’auront pas d’entreprise d’accueil, ils pourront rester 6 mois au lieu de 3 en CFA.

  • Par ailleurs, au-delà de la question de l’apprentissage, un plan sera préparé pour l’emploi des jeunes dans les toutes prochaines semaines

La formation et le développement de compétences des travailleurs, condition clé du rebond

  • Sur le financement de ces mesures :

- Les mesures pour l’apprentissage seront intégrées dès le projet de loi de finances rectificative 3, ce qui s’ajoute au paquet de mesures de soutien du PLFR 3.

- Les paramètres de l’activité partielle de longue durée seront discutées très rapidement ; il vaut mieux investir pour l’emploi que de payer le coût humain et financier du chômage

  • Sur l’assurance chômage :

- Il y a une volonté de discuter là aussi très vite avec les partenaires sociaux de la réforme de l’assurance chômage dans ce nouveau contexte économique et social.

- Des consultations auront lieu avec les partenaires sociaux pour adapter la réforme de l’assurance chômage dans le contexte.




Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon