Que fait l'Europe ? Elle garantit les capacités d'emprunt des États et des PME

Parmi les mesures économiques et financières que l'Union européenne a déjà prises face à la crise, figure la garantie des capacités d’emprunt des États et des PME Pour soutenir les entreprises, l’Europe a mis en place une réponse financière articulée autour de l’action de la Banque Centrale Européenne (BCE) et de la Banque européenne d’investissement (BEI), dont l'objectif commun est de maintenir la stabilité financière. BCE : un plan de rachats d’actifs inédit Afin d’éviter un scénario de « crise des dettes souveraines » (sur le modèle de ce qui s’était produit dans la zone euro à la suite de la crise financière de 2007-2009), la BCE a décidé plusieurs mesures de politique monétaire d’une ampleur inédite :

  1. Renforcement du programme de rachats d’actifs (« quantitative easing ») porté à 360 milliards d’euros pour l’année 2020, alors qu’il était initialement de 20 milliards d’euros par mois.

  2. Nouveau programme de rachat d’actifs, le « programme de rachat d’urgence pandémique » (PEPP), d’un montant de 750 milliards d’euros au moins d’ici la fin de l’année 2020.

Au total, la BCE devrait donc racheter plus de 1.110 milliards d’euros d’actifs en 2020, dont 1.050 milliards d’euros dès mars et avril. BEI : un plan de financement destiné aux PME La BEI, par l’intermédiaire en particulier de son Fonds européen d’investissement (spécialisé dans le soutien aux PME), a décidé d’un plan ambitieux de 40 milliards d’euros. Ce plan de financement mobilisera plusieurs instruments financiers :

  1. Programmes de garantie spécifiques pour les banques, pour permettre déploiement immédiat de fonds (20 milliards d’euros).

  2. Mesures de liquidités pour les banques, destinées à alléger les contraintes de trésorerie et de fonds de roulement affectant les PME et ETI (10 milliards d’euros).

  3. Programmes spécifiques d’acquisition de titres pour permettre aux banques de transférer le risque sur des portefeuilles de prêts destinés à des PME (10 milliards d’euros).


Plus d'informations : https://drive.google.com/file/d/1mjhn6elLMiCy2Ec3kULfGdyVVftCyP2q/view




Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon