Lutte contre le Covid et projet de loi de gestion de la crise sanitaire

Ces dernières semaines ont vu une très forte augmentation de la transmission du Covid en France, accompagnée d’une augmentation du taux d’hospitalisations et d’admissions en services de soins critiques, après 15 semaines de diminution. Le taux d’incidence double dans quasiment toutes les tranches d’âge. Dans le même temps, les lieux de rassemblement retrouvent une fréquentation élevée.

Face à cette dégradation de la situation sanitaire, le Gouvernement et la majorité restent mobilisés. L’objectif de 40 millions de français vaccinés a été atteint, avec un mois d’avance, et 50 millions auront reçu une dose d’ici à fin août. L’élargissement du Pass Sanitaire, mesure de protection collective, est un outil essentiel de lutte contre l’épidémie, en ce qu’il permet de lever les restrictions pour les personnes immunisées, et d’inciter à la vaccination.


Enfin, une gestion la plus locale possible est encouragée, pour coller à la réalité du terrain et prendre des mesures adaptées et proportionnées. Les préfets voient leurs pouvoirs étendus durant la période de sortie de l’état d’urgence sanitaire.

Dans l’Essonne, comme dans le reste de l’Ile-de-France, le taux d’incidence est en forte hausse à 150 cas pour 100.000 hab. Le préfet a donc pris un arrêté pour imposer le masque sur les marchés, lors des rassemblements de plus de 10 personnes, a proximité des gares et arrêts de bus, des écoles et des centres commerciaux, ainsi que dans les files d’attente.


Au 30 juillet, plus de 700.000 Essonniens avaient reçu au moins une dose de vaccin.

Les mesures adoptées fin juillet par le Parlement, après un accord entre l’Assemblée nationale et le Sénat, cherchent l’équilibre entre lutter contre le virus et diminuer les contraintes qui pèsent sur les français.


  • L’obligation de présenter un pass sanitaire dans un certain nombre de lieux (activités de loisirs et foires et salons professionnels) accueillant au moins 50 personnes, depuis mercredi 21 juillet ;


  • La prorogation du régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 15 novembre, et l’extension du passe sanitaire, y compris en extérieur à tous les lieux présentant de forts risques de contamination (les activités de restauration, sauf urgences les établissements de santé ou encore les transports publics interrégionaux), sans limite de jauge, a partir du 1er août ;

  • L’extension du pass aux mineurs de plus de 12 ans à compter du 30 septembre, pour laisser le temps à ceux-ci de se faire vacciner. L’autorisation d’un seul parent est désormais nécessaire, et d’aucun pour les mineurs de plus de 16 ans.

  • L’isolement obligatoire, durant 10 jours, des personnes atteintes par la COVID-19, qui vise à limiter au maximum la transmission ;


  • La vaccination obligatoire des personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-sociaux, pour protéger les plus fragiles, dans un calendrier progressif, cohérent et proportionné. Les personnes qui refusent peuvent être suspendus, et leur salaire retenu ;


  • La mise en place d’un mécanisme d’autorisation d’absence, afin de permettre aux salariés de se rendre aux rendez-vous médicaux.


Ces mesures sont nécessaires pour lutter contre le virus, mais ne se suffisent pas. La vaccination, le respect des gestes barrières et plus largement la civilité de chacun reste indispensables pour sortir de la crise sanitaire actuelle.






Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal