Les axes de la future stratégie de déconfinement (Conférence de presse du Premier ministre du 19/04)

Lors de son allocution du 13 avril, le Président de la République a décidé que le confinement "le plus strict" sera maintenu jusqu'au 11 mai.


Le Premier ministre a insisté le 19 avril sur le fait que cette date ne marquerait pas le retour à une vie normale. Le mécanisme se montrerait plus dégressif et s'articulerait autour de deux principes :

• Préserver la santé des Français

• Assurer la continuité de la vie de la nation


Deux conditions essentielles seront à suivre :

• Rétablir la capacité d'accueil des hôpitaux

• Maitriser la circulation du virus (limiter au maximum sa circulation)


Ces deux conditions nous permettent d'envisager le chemin du déconfinement

"Pour réduire l'épidémie, il faut que le R0 soit égal à 1 ou inférieur à 1. C'est comme ça que nous sommes capables d'éteindre l'épidémie progressivement. Grâce au confinement, nous avons réussi à faire faire passer le R0 à une valeur de 0,6. Cela signifie que 10 malades n'infectent que 6 nouvelles personnes."


Par ailleurs, le Premier ministre a souligné qu'il allait falloir apprendre à vivre avec le virus dans la mesure où la population n'étant pas immunisée, qu'il n'y aurait pas de vaccin avant mi-2021 et qu'aucun traitement n'est connu à ce stade. Dès lors, le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale sont indispensables :

• Transports (aujourd'hui 10%) : un des cas où le port du masque pourrait être obligatoire à compter du 11 mai.

• Entreprises : maintien du télétravail OU les règles d'organisation de l'entreprise devront respecter les gestes barrières et la distanciation sociale.

• Commerces : réouverture progressive (mais ni cafés ni restaurants dans un premier temps) avec files d'attentes de plus d'1 mètre respectées entre les clients

• Ecoles : les écoles n'ouvriront pas partout le 11 mai. Pour les 5 à 10% d'élèves perdus, il est important que les écoles rouvrent. Les enfants ne semblent rien craindre pour eux-mêmes, mais ils peuvent transmettre le virus. Il faut donc garantir les gestes barrières dans l'école. Il faudra mettre en place des mesures progressives. Des hypothèses sont travaillées pour réouvrir progressivement les écoles : selon les territoires (peu de cas sur certains), une moitié de classe (une semaine en physique pour alterner avec l'autre moitié de la classe), utilisation des locaux de façons différentes (espaces plus larges que de simples classes...).

Préparation du plan de déconfinement :

• Présentation fin avril

• Une équipe d'experts pilotée par Jean Castex

• Mobilisation des ministères, des élus et des partenaires sociaux

• Le couple maires/préfets au coeur du dispositif

• Débat parlementaire début mai

• Mise en oeuvre progressive à partir du 11 mai


Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon