METALOISO, tailleur de pierre à La Forêt-le-Roi !

Dernière mise à jour : oct. 28


METALOISO : Une passion, une vocation, un art à transmettre à la jeune génération !

🔨 Olivier LOISEAU, diplômé des Beaux-Arts de Paris, est spécialiste du fer forgé et travaille à la conservation et à la sauvegarde d'édifices anciens, tout en proposant ses services pour l'aménagement et la décoration de l'intérieur des particuliers et des collectivités, la fabrication d’escaliers métalliques, rampes et garde-corps, ainsi que de marquises, verrières, portails et grilles.

🏅L'excellence acquise par le travail de la matière encore et toujours, jusqu'à la connaître sous toutes ses formes, lui vaut d'être labellisé entreprise du patrimoine vivant. Pour son savoir-faire unique en France de confection d'outils spécifiques pour le travail des pièces gothiques des Monuments Historiques de France. Ses outils ont été utilisés sur les chantiers de Notre Dame de Paris ou encore des Châteaux de la Loire.


🏚🔧 Quand on pense que cette petite entreprise permet de rendre l'éclat à nos monuments, visités par des millions de touristes chaque année, et que cette entreprise est chez nous dans l'Essonne à La Forêt Le Roi, depuis des décennies. Quelle fierté !


Se pose alors l'ultime question de la transmission de ce savoir rare. Monsieur LOISEAU a formé une quinzaine d'apprentis tout au long de sa carrière, dont certains sont devenus meilleurs apprentis de France. Et si l'activité de ferronnerie est d'ores et déjà entre de bonnes mains pour la suite, le flambeau de l'outillage est toujours à reprendre !

L’apprentissage est au cœur du processus de transmission des savoir-faire des entreprises artisanales à l’instar de METALOISO. Et il doit être valorisé ! L’occasion de rappeler que la loi « avenir professionnel », sur laquelle je me suis beaucoup investie et qui a été votée en 2018, permet plusieurs avancées comme :


➡️ La possibilité d’entrer en apprentissage jusqu’à 29 ans révolus au lieu de 25 ans ;

➡️ L’adaptation des conditions et du temps de travail de l’apprenti aux réalités de son métier (Exemples : temps de travail maximum porté de 35 à 40 heures par semaine pour les apprentis mineurs, possibilité de conclusion du contrat toute l’année, diminution de la durée minimale à six mois, etc.) ;

➡️ La création d’une aide unique, remplaçant trois aides et un crédit d’impôt, destinée aux entreprises de moins de 250 salariés employant des apprentis ;

➡️ Le financement des CFA au contrat (c’est-à-dire selon le nombre d’apprentis qu’ils accueillent), ce qui incite au développement de l’apprentissage.


Et les chiffres parlent d’eux-mêmes quant au succès de cette réforme : en Essonne près de 3000 contrats d’apprentissage supplémentaires ont été signés et ce malgré le contexte de crise sanitaire.


✅ Nous atteignons les 8000 contrats d’apprentissage alors que nous nous étions fixé un objectif de 8200 contrats en 2022. Et je souhaite, avec mes collègues de la majorité présidentielle, poursuivre les efforts pour redonner toutes les lettres de noblesse à ces filières qui le méritent !


Alors, qui confectionnera les 1000 outils nécessaires à la sauvegarde de notre patrimoine culturel ?


Posts récents

Voir tout

Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal