"Faire plus pour ceux qui ont moins" le Plan de prévention et de lutte contre la pauvreté

Le jeudi 13 septembre, le Président de la République a présenté la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté : ce sont 8 milliards d'euros qui seront investis pour financer un plan ambitieux pour en finir avec les inégalités de destin et l'assignation sociale.

Nouvelles approches, nouvelles méthodes, cette stratégie a été mûrie collectivement, avec les travailleurs sociaux, les responsables associatifs, ou encore les élus locaux, pour entamer une rupture avec des décennies de politiques sociales inadaptées.




Un projet basé sur l'émancipation sociale et la fraternité collective, avec 4 axes prioritaires :


L'égalité des chances dès l'enfance, pour rompre avec la reproduction de la pauvreté :


✅ Un plan de formation pour les 600 000 professionnels de la petite enfance sera mis en place, avec un nouveau cadre référentiel


✅ La création d'un bonus " mixité sociale " dans l'accueil collectif qui concernera 90 000 places


✅ L'instauration d'un tiers-payant dans les crèches pour les familles les plus modestes


✅ Le développement de petit-déjeuners gratuits pour tous les enfants dans les zones d'éducation prioritaires


✅ La mise en place d'une tarification sociale à la cantine dans les villes de moins de 10 000 habitants


✅ Une lutte renforcée contre la présence d'enfants à la rue, avec des maraudes mixtes entre l'Etat et l'ASE (Aide sociale à l'enfance)


La garantie d'une formation pour tous les jeunes :


✅ Pour qu'aucun jeune ne se retrouve sans emploi ni bagage académique, il sera bientôt obligatoire d'être en formation jusqu'à 18 ans.


✅ La Garantie Jeunes sera étendue à 500 000 bénéficiaires d'ici 2022, contre 100 000 actuellement (pour mieux accompagner les jeunes en précarité vers l'emploi)


✅ Une mobilisation renforcée de l'Etat et de l'aide sociale à l'enfance pour éviter les sorties brutales de dispositif à la majorité, sans formation ni emploi.


Des droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l'activité :


✅ Le système des minima sociaux sera rendu plus équitable, plus juste et plus transparent. Un revenu universel d'activité sera expérimenté : il se substituera, à terme, au maquis des prestations actuelles.


✅ La prime d'activité est revalorisée, déjà l'année dernière, et chaque année jusqu'en 2022. A terme, ce sera un gain de plus de 80€/mois pour un ménage rémunéré au SMIC.


✅ Pour renforcer l'accès aux droits et à l'information, l'accueil et l'accompagnement individualisés seront renforcés, pour sortir d'une logique de guichet.


✅ 100 centres et maisons de santé seront créés dans les territoires prioritaires


✅ Le " 0 reste à charge " sur les lunettes, les prothèses auditives et le dentaire permettront à des millions de Français de mieux se soigner


✅ L'aide au paiement des complémentaires santé sera renforcée, notamment pour les retraités les plus modestes


Investir, pour l'accompagnement de tous vers l'emploi :


✅ Une garantie d'activité sera financée : elle permettra un accompagnement social renforcé et une insertion dans l'emploi pour 300 000 allocataires annuels

✅ Le développement massif de l'insertion par l'activité économique (IAE) sera engagé : elle concernera plus de 100 000 salariés supplémentaires d'ici 2022


✅ Un plan d'investissement dans les compétences (PIC) améliorera la formation des salariés de ce secteur.


Cette stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté s'inscrit dans la continuité du projet porté par le Gouvernement et la majorité : investir dans la solidarité, émanciper par le travail, libérer les énergies tout en protégeant les plus vulnérables.


Tel est le cœur de notre action pour bâtir l'Etat-providence du 21ème siècle !



Plus d'infos : https://solidarites-sante.gouv.fr/…/dp_annonce_strategie_v2…

Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon