Confinement : organisation et évolutions

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements.

Il est indispensable de continuer à respecter les règles de confinement. Le confinement permet de sauver des vies, il durera aussi longtemps qu’il est nécessaire qu’il dure. Le Gouvernement s’exprimera prochainement à ce sujet. « Nous ne sommes pas au pic épidémique. Nous sommes encore en phase d’aggravation de cette épidémie. Cette aggravation est en train de se freiner, mais elle se poursuit. Nous ne sommes pas au bout de nos efforts. J’entends qu’on parle de déconfinement (...), mais mon message c’est de dire que le confinement est plus que jamais nécessaire » Olivier Véran, 07/04.

Lors de son allocution du 13 avril, le Président de la République a décidé que le confinement "le plus strict" sera maintenu jusqu'au 11 mai. Cette mesure a été annoncée après une large consultation des acteurs sociaux, économiques et politiques, pour faire face à un nombre de décès qui augmente et des services hospitaliers qui sont saturés.

La sortie de confinement serait progressive, et ce afin de ralentir, encore et toujours, le rythme de progression et la propagation du virus.

Durant cette période, les règles prévues par le Gouvernement continueront de s’appliquer :

  • Les « gestes barrière » continueront d’être scrupuleusement respectés.

  • Les Français ayant des maladies chroniques ou souffrant d’autres maladies devront pouvoir continuer à consulter leurs médecins.

  • Les hôpitaux et les maisons de retraite pourront permettre aux proches de visiter les malades en fin de vie, avec les bonnes protections.

  • La sécurité des travailleurs et des entrepreneurs devra être pleinement « garantie ».

Le 11 mai sera le début d’une « nouvelle étape », « progressive » et dont les règles s’adapteront aux résultats de l’objectif qui reste notre priorité : la santé de tous les Français.

  • Les crèches, les écoles, puis les collèges et lycées seront ouverts à compter du 11 mai. C’est une priorité compte-tenu des inégalités qui ont pu être induites par leurs fermetures. Des règles de fonctionnement particulières seront aménagées dans ces établissements pour permettre d’accueillir les élèves.

  • Le plus grand nombre de nos concitoyens sera autorisé à retourner travailler, afin de permettre à notre industrie de redémarrer et de reprendre la production. En lien avec les partenaires sociaux, le Gouvernement préparera cette reprise d’activité afin de protéger les salariés au travail.

  • Les lieux rassemblant du public resteront cependant encore fermés. Les grands rassemblements impliquant un public nombreux ne seront pas autorisés avant la mi-juillet au moins.

  • Les personnes âgées, les plus vulnérables, celles souffrant de maladies chroniques, devront agir avec prudence et rester chez elles dans un premier temps.



Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon