Carte scolaire : rentrée de septembre, hausse du taux d'encadrement dans le 1er degré


  1. A la rentrée de septembre, le ministère de l'Éducation nationale a obtenu la création de 1.248 postes supplémentaires dans le premier degré (écoles maternelles, élémentaires et primaires). Initialement, 440 emplois devaient être créés dans le premier degré à la rentrée prochaine. Les 1.248 postes s’ajoutent à ces derniers. Au total, 1.688 postes créés en septembre.

  2. Ces créations sont liées au contexte de crise sanitaire. Le ministère veut ainsi améliorer le taux d'encadrement par élève, créer du consensus avec les communes et réduire au maximum les inégalités et fractures entres élèves.

  3. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a pris l'engagement de ne pas fermer de classe en zone rurale (communes de moins de 5.000 habitants) sans l'accord des maires. C’était déjà le cas pour les fermetures d’écoles quelque soit la taille de la commune.

  4. Par ailleurs, une nouvelle analyse de l’ensemble des mesures proposées dans toutes les autres communes de France pourra aboutir à la neutralisation de certaines fermetures, le taux d’encadrement de chaque commune devant ainsi s’améliorer à la prochaine rentrée.

  5. En milieu urbain, le solde entre ouverture et fermeture devra nécessairement se traduire par une amélioration du taux d'encadrement. Il s'agit donc d'accélérer le travail mené sur l’amélioration du taux d’encadrement. 


Cet effort, déjà engagé dans la préparation de la rentrée 2020, doit permettre :

  • Une augmentation pour la troisième rentrée consécutive des taux d’encadrement dans tous les départements de France.

  • Un renforcement spécifique des taux d’encadrement des territoires ruraux et ainsi permettre l’un des engagements présidentiels de sortie du Grand Débat National : pas de fermeture d’école sans accord du maire.

  • La priorité accordée cette année à la maternelle : instruction obligatoire à trois ans, engagement de limiter les classes de grande section à 24 élèves sur tous les territoires, dédoublement dès que possible des grandes sections en REP+.  


Le travail de concertation sur la carte scolaire va se poursuivre :

  • Le travail de concertation et d’explication sur la carte scolaire, habituellement conduit par les DASEN (directeurs des services départementaux de l'éducation) avec les élus locaux et les parlementaires, se poursuivra selon les modalités les plus adaptées et dans une relation de confiance.

  • La tenue des CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) reprendra ensuite son cours normal.

  • Le calendrier de la carte scolaire va se poursuivre afin d’assurer les opérations de mouvement des professeurs des écoles dans les délais attendus.

  • Tous les chiffres par académie seront communiqués très prochainement.




Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon