6 mai : le Président de la République soutient le secteur culturel

Le Président de la République a échangé avec des artistes de différents champs de la création (littérature, danse, cinéma, théâtre, cirque contemporain, musique classique, musiques actuelles, art contemporain...). Il a insisté sur 3 temps forts pour le secteur culturel : l’urgence, la résistance-résilience et la refondation.

L’urgence

  • Le PR a rappelé que l’État a été présent dès le début de la crise pour protéger notre écosystème culturel, les artistes, les associations et les entreprises, notamment les plus vulnérables.

  • À partir du 11 mai, les librairies, les disquaires, les galeries d’art, les bibliothèques et médiathèques pourront ouvrir, ainsi qu’une partie des musées et monuments (en évitant les « grands brassages »), insistant sur le respect des gestes barrières qui imposent de nouvelles organisations.

  • Il s’est dit attentif au besoin exprimé par les artistes de retrouver, au plus vite, à partir également de la mi-mai, le chemin de la création dans les théâtres, dans les ateliers, les studios, les salles de répétition..., même si ces lieux sont, dans un premier temps, fermés au public.

  • Début juin, de nouvelles décisions seront prises en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, afin de donner de la visibilité, notamment aux salles de cinéma et aux salles de spectacle.

  • Les grands festivals et rassemblements de plus de 5000 personnes ne seront pas possibles jusqu'à la fin août.

  • Pour mieux protéger les artistes et techniciens intermittents impactés par la crise, le Président s’est engagé à ce que les intermittents soient prolongés d’une année au-delà des 6 mois où leur activité aura été impossible ou très dégradée, soit jusqu’à fin août 2021.

  • S’agissant des artistes auteurs, le Président a annoncé qu’ils bénéficieront d’exonération de cotisations pour 4 mois et que leur éligibilité au fonds de solidarité pour les TPE et les indépendants sera effective et simplifiée.

La résistance-résilience

  • Les associations et entreprises culturelles dont l’activité est empêchée ou dégradée vont pouvoir bénéficier de dispositifs d’accompagnement au-delà de la fin de la période de confinement.

  • L’Etat sera également présent via des apports en fonds propres de la BPI et des prêts de l’IFCIC dont le budget sera abondé.

  • S’agissant des tournages, la reprise serait forcément progressive, au cas par cas. Pour aider à amorcer cette reprise, un fonds d’indemnisation temporaire sera créé, auquel les Régions et des acteurs privés (assureurs, SOFICA..) seront appelés à contribuer.

  • Le Président a insisté sur l’enjeu de la souveraineté culturelle. Face à l’hégémonie des GAFAN, « l’échelle de notre riposte doit être industrielle et européenne ». Il s’est engagé à transposer la directive SMA avant la fin de l’année pour assujettir les plateformes aux obligations de financement des œuvres françaises et européennes dès le 1er janvier 2021.

La refondation

  • Il a appelé aussi les artistes à « réinventer notre été », « en faire un été apprenant et culturel », notamment pour les enfants et les jeunes des quartiers les plus défavorisés. Il a appelé celles et ceux qui le souhaitent à intervenir dès la mi-mai dans les écoles.

  • Le Président s’est également engagé à ce qu’un « grand programme de commande publique ». Ce programme serait en particulier dédié aux jeunes créateurs de moins de 30 ans, pour les soutenir au début de leur parcours artistique.

  • Le Président a promis un « point de rencontre » à la fin de l'été pour faire remonter ces idées et initiatives et porter une ambition pour la culture.



Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon