5e Conférence Nationale sur le Handicap : Construire une Nation qui s’enrichit de ses différences

Dans la continuité des travaux que nous menons depuis 2 ans, le Président de la République a dévoilé le 11 février le plan national en faveur de l'inclusion des personnes en situation de handicap pour « permettre à chacune et chacun de choisir sa vie » et « faire que, dans un an, deux ans, {…} notre République {soit} un peu plus fraternelle ».


2 ans d’action : avancer pour et avec les personnes handicapées

Dans la ligne des engagements du président de la République lors de sa campagne, l’ambition poursuivie depuis deux ans et demi s’est structurée autour de quatre objectifs prioritaires :

  1. Donner le pouvoir d’agir aux personnes handicapées ;

  2. Adapter la société pour qu’elle devienne plus accueillante et accessible ;

  3. Rattraper le retard de la France sur le champ de l’autisme;

  4. Reconnaître l’engagement des proches aidants.


Un plan ambitieux pour l’inclusion de tous tout au long de la vie

En 2020, ce sont 600 millions d’euros supplémentaires qui seront investis sur de nouveaux engagements pour améliorer la vie de nos concitoyens en situation de handicap.


1. CONCRÉTISER LE PACTE RÉPUBLICAIN AU BÉNÉFICE DE TOUS

  • Réussir l’école inclusive : une transformation essentielle car c’est l’enfant d’aujourd’hui qui sera citoyen dans la société inclusive de demain.

  • Gagner le pari de la qualification et de l’emploi, notamment en faisant de l’apprentissage un levier majeur et en simplifiant l’accès aux emplois passerelles vers le milieu ordinaire

  • Prendre en compte le handicap dans le système universel de retraite

  • Accélérer la mise en accessibilité universelle, notamment en œuvrant pour une ville accessible et en veillant à une égalité d’accès à l’information dans l’audiovisuelle et le numérique

  • Sensibiliser, pour mobiliser avec pour objectif d’accélérer le changement de représentations associées au handicap dans le cadre d’une grande campagne nationale


2. NE LAISSER AUCUNE PERSONNE, NI AUCUNE FAMILLE, SANS ACCOMPAGNEMENT

  • Organiser l’inconditionnalité de l’accompagnement et rompre l’isolement des familles, via la mise en place du « 360 », numéro unique d’appui, en partenariat avec les territoires

  • Accélérer le déploiement de solutions adaptées aux personnes ayant les besoins les plus soutenus, et stopper l’exil vers la Belgique

  • Accompagner les projets de vie en créant des places « de transition » sécurisant les choix des personnes (emploi, école, logement, etc.) au travers également d’un dispositif en faveur du logement « inclusif ». Le choix de là où on veut vivre est un marqueur essentiel de la pleine participation des personnes, le déploiement du logement « inclusif » compte parmi les enjeux prioritaires

  • Améliorer la prise en charge par l’Assurance maladie des parcours de soins de rééducation pour les enfants en situation de handicap ou malades


3. RESPECTER LA DIGNITÉ DES PERSONNES, EN DONNANT LES MOYENS DE L’AUTONOMIE

  • Étendre la compensation individuelle des besoins, et reconnaître les personnes handicapées dans leur rôle de parents par le lancement des travaux pour une adaptation effective de la PCH au handicap psychique et aux troubles du neurodéveloppement et d’un débat sur l’accompagnement à la vie intime et sexuelle, avec la saisine du Conseil consultatif national d’éthique, en lien avec le Conseil national consultatif des personnes handicapées

  • Lancer un grand programme national pour l’innovation technologique au service de la vie quotidienne et de l’autonomie en mobilisant le plan d’investissement d’avenir, à hauteur de 30 millions d’euros.

4. SIMPLIFIER LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES, GARANTIR LES DÉLAIS ET L’ÉQUITÉ DES RÉPONSES

  • Mettre en place une « garantie délai » pour l’octroi des prestations par le biais d’engagements réciproques de l’État et des départements, avec la signature d’un accord de méthode qui prévoit notamment la transparence sur la qualité du service rendu aux personnes.



Fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la commission des Affaires Sociales

Membre de la Délégation des Droits des Femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Membre du groupe d’étude parlementaire sur l'Autisme

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les Discriminations et LGBTQI-phobies dans le monde

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les droits de l’enfant et protection de la jeunesse

Membre du groupe d’étude parlementaire sur les gens du voyage

Membre du comité de suivi de l’agence française de l’adoption et de la commission DETR de l’Essonne

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Brésil

Membre du groupe d’amitié parlementaire France-Portugal

Laëtitia Romeiro Dias

Députée de l'Essonne - Troisième Circonscription
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon